Dernières News

Découverte d’une bactérie inconnue à bord de l’ISS

olibacillus kalamii sp. nov Cette bactérie inconnue a été retrouvé dans l'ISS.

Découverte d’une bactérie inconnue à bord de l’ISS

Des chercheurs ont découvert une bactérie inconnue sur Terre en étudiant un filtre de la station spatiale internationale qui était resté 40 mois dans l’espace. Il ne s’agit pas du synopsis du film « Life – Origine inconnue »  qui est sorti en salle depuis le mois d’avril en France mais bel et bien de la réalité. Cette nouvelle a fait le tour du monde ces dernières semaines suite à l’évocation d’une origine extraterrestre par des sites américains dans des titres accrocheurs et par des sites indiens car elle a été baptisée Solibacillus kalamii, en hommage au 11e président de l’Inde, Avul Pakir Jainulabdeen Abdul Kalam. Disons le tout de suite, il ne s’agit pas d’une bactérie extraterrestre mais une issue de notre planète qui aurait muté durant son séjour dans l’espace.

bactérie inconnue

Solibacillus kalamii est-elle une bactérie inconnue sur Terre où une connue qui a muté dans l’espace ?

La bactérie est d’origine terrestre

Solibacillus kalamii a été retrouvée sur un filtre du système de ventilation du module Harmony. Il a séjourné dans l’espace entre 2008 et 2011. Il a été analysé en 2013 par une équipe du JPL (Johnson propulsion laboratory) de la Nasa à Pasadena. Ils découvrent alors une bactérie inconnue mais très proche d’autres connues sur Terre. La découverte a été publié dans l’International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology le premier avril 2017 par Aleksandra Checinska (auteur principal de l’étude). Son origine est terrestre, elle provient probablement d’un astronaute ou d’une livraison par un vaisseau cargo. La question est de savoir si elle a muté durant son séjour dans l’espace, où tout simplement si elle nous était juste inconnue. France Inter rapporte les propos de Michel Viso, le responsable du programme Exobiologie pour le CNES.

« On connaît à peu près 10 millions d’espèces de bactéries alors qu’on estime qu’il y en a mille milliards de différentes. Donc on ne connaît qu’une infime partie de ces bactéries. » Il ajoute « Tout ce que l’on envoie vers la station spatiale n’est pas stérilisé, et je pense que si l’on regardait les bactéries dans un grand nombre d’endroits confinés, on en trouverait aussi des nouvelles. »

Découvrir si elle a connu une mutation dans l’espace s’avère intéressant pour les scientifiques. De plus elle s’ajoute à la liste des organismes qui ont résisté à un séjour spatial. Cette annonce soulève aussi une autre question qui pourrait rejoindre le pitch d’un film de science-fiction. Une bactérie terrestre ayant muté dans l’ISS pourrait-elle s’avérer dangereuse pour la Terre et l’Homme ? En attendant pas d’inquiétude, celle-ci est totalement innofensive comme le rappel Michel Viso.

« C’est simplement une nouvelle variété de bactérie qui a été identifiée, et il faut savoir qu’elle partage à peu près 99% de son génome avec sa plus proche cousine, Solibacillus silvestris, que l’on trouve sur les feuilles des pommes de terre. »

Source

L’étude publié le 01/04/2017 est ici. L’interview de Michel Viso par France Inter est ici.