Dernières News

Pas de mégastructure extraterrestre pour l’étoile de Tabby (KIC 8462852)

Tabby Une nuage de poussière serait la cause des baisses de luminosité. Crédit vrx/Shutterstock

Pas de mégastructure extraterrestre pour l’étoile de Tabby (KIC 8462852)

L’étoile de Tabby (KIC 8462852) a fait beaucoup parlé d’elle depuis octobre 2015. En effet, la lumière émise par cet astre connait des baisses de son intensité et cela de manière irrégulière. Il n’en fallait pas plus pour que l’hypothèse d’une mégastructure extraterrestre présente autours de cette étoile voit le jour. Les scientifiques qui ont observé ce phénomène n’avaient pas d’explications naturels puis progressivement différentes études ont été publiées. Une des hypothèses étaient qu’un groupe de comètes soit piégé autour de KIC 8462852 mais cette théorie a vite été écartée. Une autre étude publiée en août 2016 suggéra qu’il pouvait s’agir d’un nuage de gaz et de poussières mais sans pouvoir le confirmer avec certitude. Depuis de nombreux chercheurs se sont intéressé à ce phénomène encore inconnu, dont une équipe de plus de cent chercheurs dirigée par Tabetha Boyajian. Elle avait effectué un appel au fond sur Kickstarter pour financer les recherches. Profitant de l’engouement suscité par l’hypothèse extraterrestre, elle a obtenu 107000 dollars et KIC 8462852 avait été surnommé « étoile de Tabby » pour lui rendre hommage.

Les résultats ont été publiés le 2 janvier dernier dans The Astrophysical Journal Letters et mis en ligne sur le site arXiv.org. Pour eux, la conclusion est sans appel, il n’y a pas de mégastructure extraterrestre. Certaines longueurs d’ondes de la lumière émise par l’étoile sont bloquées mais pas dans la totalité. Il ne peut donc pas s’agir d’un objet opaque mais plutôt d’un nuage de poussière ne laissant filtrer qu’une partie de la lumière. Il pourrait être le fruit d’une catastrophe planétaire. De plus, il semblerait que ce phénomène ait un côté cyclique, si tel est le cas de nouvelles baises d’intensité devraient avoir lieu en juin 2019. On peut lire sur EurekAlert les propos de Tabetha Boyajian:

« La poussière est probablement la raison pour laquelle la lumière de l’étoile semble s’obscurcir et s’éclaircir. Les nouvelles données montrent que différentes couleurs de la lumière sont bloquées à des intensités différentes. Par conséquent, tout ce qui passe entre nous et l’étoile n’est pas opaque, comme attendu d’une planète ou d’une mégastructure étrangère. »

Si les chasseurs d’aliens seront déçus, les scientifiques apprennent beaucoup des observations de ce phénomène si rare. Tabetha Boyajian se félicite aussi de l’engouement citoyen suscité par KIC 8462852:

«Je suis très reconnaissant envers toutes les personnes qui ont contribué à cette initiative au cours de la dernière année – les scientifiques citoyens et les astronomes professionnels – et c’est une leçon d’humilité que de les avoir tous aidés de diverses façons.»

Source

L’étude publiée le 02/01/2018 sur arXiv.org est ici. Retrouvez une article sur le site EurekAlert ici.

Scroll Up