Dernières News

Le Signal Wow ! enfin expliqué sans les extraterrestres

Le signal Wow Jerry Ehman en 1977 détecte le fameux signal Wow.

Le Signal Wow ! enfin expliqué sans les extraterrestres

Le 15 août 1977, l’astrophysicien Jerry Ehman travaillait sur le radiotélescope « The Big Ear » de l’université de l’État de l’Ohio. Il capta un signal radio puissant, à bande étroite et centré sur la raie à 21 centimètres. Cette longueur d’onde et la fréquence correspondante sont considérées comme les plus adaptées pour la recherche d’une civilisation extraterrestre. Stupéfait par cette dévouverte, Jerry Ehman avait écrit un « Wow ! » sur l’impression des données. Il a duré 72 secondes et ne s’est jamais reproduit. Le signal Wow allait faire beaucoup de bruit et faire couler beaucoup d’encre, certains y voyaient la première preuve d’une autre civilisation technologiquement développée. Le signal que rêve de trouver et pouvoir confirmer le SETI et l’actuel projet Breakthrough Listen. Les scientifiques n’ayant pas de réponse naturelle, l’hypothèse extraterrestre s’est vite développée. On a eu le scénario du film Contact avec Jodie Foster avec 20 ans d’avance.

L’histoire du signal Wow par AstronoGeek

Une origine cométaire ?

Depuis 2015 Antonio Paris, professeur d’astronomie et directeur de l’astronomie au Museum of Science & Industry de Chicago développe une nouvelle théorie. Deux comètes ont été découvertes en 2006 et 2008, 266P/Christensen et P/2008 Gibbs. Or les comètes laissent une traînée de gaz composée d’hydrogène. Celles-ci ont une signature radio qui pourrait expliquer le fameux signal découvert par Jerry Ehman en 1977. Antonio Paris propose d’utiliser des radiotélescopes pour une campagne d’observation menée en novembre 2016 et janvier 2017. Il constate que la fréquence émise par l’hydrogène de la comète 266P / Christensen est la même que celle du fameux signal Wow. Toutefois ce signal est nettement moins puissant que celui enregistré en 1977. Cela proviendrait de la taille du Big Ear Radio Télescope utilisé à l’époque et de la taille de la comète qui à forcément beaucoup diminué en 40 ans. Si cette hypothèse semble fournir une explication cohérente, certains scientifiques doutent encore car ils pensent que les comètes ne peuvent émettent un signal s’une telle puissance et qu’il aurait été détecté à nouveau. Le débat n’est pas encore clos mais il est relancé et l’explication naturelle de ce phénomène semble enfin se préciser.

Source

L’étude publié par Antonio Paris dans le Journal of the Washington Academy of Sciences est ici. Retrouvez un article du site Sciences Avenir ici.