Dernières News

La navette Dream Chaser a réussi un vol libre

La navette Dream Chaser La navette Dream Chaser accrochée à un hélicoptère. Crédit: SNC

La navette Dream Chaser a réussi un vol libre

Sierra Nevada Corporation (SNC) a annoncé que la navette Dream Chaser a réussi un nouveau test. Après avoir effectué un vol captif avec succès, le 30 août dernier, cette fois la navette a réussi un vol libre au-dessus du désert de Mojave, en Californie le 11 novembre 2017. Elle a été larguée depuis un hélicoptère à une hauteur de 3810 mètres et elle a plané avant d’effectuer un atterrissage en douceur à la base aérienne d’Edwards, en Californie. Cette série de tests sert à  évaluer les propriétés aérodynamiques, les logiciels de vol et les performances du système de contrôle du Dream Chaser.

SNC espère pouvoir utiliser sa petite navette de neuf mètres de long pour ravitailler la station spatiale internationale en 2019. Au moins six missions sont prévues par la NASA d’ici 2024.

Source

L’article publié par la NASA le 12/11/2017 est ici.

Article publié le 11/09/2017

La navette Dream Chaser a réussi un vol captif

Le 30 août 2017, la navette Dream Chaser de Sierra Nevada Corporation (SNC) a effectué avec succès un vol captif. Le vaisseau spatial était accroché à un hélicoptère par un câble à une hauteur de 4 kilomètres durant 90 minutes. Les ingénieurs ont pu tester la navette dans des conditions quasi réelles. Les équipes de Sierra Nevada ont ainsi pu vérifier la manière dont les commandes répondaient et le bon fonctionnement de nombreux capteurs. Les États-Unis n’ont plus la capacité d’envoyé un homme das l’espace, ils sont obligés d’acheter des places dans les Soyouz russes. La NASA aide les sociétés privés Boeing et SpaceX à développer des capsules spatiales (CST-100, Dragon). Elle avait ajouté SNC à cette liste et elle a déjà investi 100 millions de dollars pour financer le projet du Dream Chaser. A terme, la navette devrait permettre d’envoyer des astronautes vers la station spatiale internationale. Elle pourra également servir pour la mise en orbtite des satellites ou le nettoyage de débris spatiaux. SNC espère que son vaisseau sera opérationnel en 2020.

En 2013, SNC avait procédé à un test de vol, se concluant par un crash. Une roue du train atterrissage ne s’était pas déployée correctement. Un autre vol captif aura lieu d’ici la fin de l’année. Si les tests sont concluants, une nouvelle tentative de vol libre aura lieu.

Source

Le communiqué de presse publié par SNC le 30/08/2017 est ici.