Dernières News

Space Rider : Le futur système de transport réutilisable de l’Europe

Space Rider L'ESA développe une mini-navette

Space Rider : Le futur système de transport réutilisable de l’Europe

Le 30 novembre 2017 à Paris, l’agence spatiale italienne (ASI) et Thales Alenia Space ont signé avec l’agence spatiale européenne (ESA), pour un montant de 36,7 millions d’euros, les accords préliminaires de développement du nouveau système de transport européen réutilisable, le Space Rider. On peut lire dans le communiqué de presse de Thales qu’il s’agît de doter l’Europe d’un système de transport spatial entièrement autonome, abordable, indépendant et réutilisable pour des missions non habitées et un accès « aller-retour » routinier à l’orbite basse. Il sera utilisé pour transporter une variété de charges utiles sur différentes altitudes et inclinaisons en orbite basse. Ce projet est la suite logique de la mini-navette IXV qui a été testée le 11 février 2015. Le Space Rider servira pour des missions en orbite basse et il sera lancé par le lanceur Vega C, qui doit entrer en service fin 2019. Il devra être capable de rester deux mois dans l’espace et de pouvoir servir jusqu’à six fois. Il permettra d’embarquer une charge utile de 800 kg pour un coût de 40 millions d’euros par utilisation.

« La mission Space Rider représente pour l’Europe une avancée majeure dans la feuille de route de notre véhicule de rentrée atmosphérique », a déclaré Donato Amoroso, le PDG de Thales Alenia Space Italie. « Le véhicule sera réutilisable, ouvrant la voie à des applications de plus en plus exigeantes, incluant des étages réutilisables, des vols point à point, des avions spatiaux et même du tourisme spatial. Le contrat signé aujourd’hui confirme le rôle majeur de Thales Alenia Space dans le domaine de la rentrée atmosphérique associée aux capacités des plateformes spatiales automnes réutilisables ».

L'ancien Space Rider

Le Space Rider devrait beaucoup ressembler à la mini-navette IXV

Le Space Rider servira pour des expériences scientifiques en orbite basse et pour le guidage hors atmosphère et l’atterrissage automatique, incluant des expériences sur la microgravité, des validations en orbite, des tests de technologiques liées à la science et à l’exploration, ainsi que la récupération de charges utiles sur Terre pour analyse et nouveaux essais. Son design devrait être finalisé d’ici 2019 et son développement final sera validé à la conférence ministérielle qui se déroulera la même année. Sa mise en service est prévue pour 2023.

Source

Le communiqué de presse publié par l’ASI le 30/11/2017 est ici, celui publié par Thales Alenia Space est ici. La page du Space Rider sur les site de l’ESA est ici.

Scroll Up