Dernières News

La super-Terre LHS 1140b meilleure candidate pour la recherche de vie ? (ESO)

LHS 1140b Une super-Terre pourrait être habitable. Crédit: ESO/spaceengine.org

La super-Terre LHS 1140b meilleure candidate pour la recherche de vie ?

L’ESO a publié un nouveau communiqué de presse scientifique annonçant qu’une exoplanète nouvellement découverte pourrait être la meilleure candidate pour la recherche de vie au delà du système solaire. Une exoplanète en orbite autour d’une étoile de type naine rouge située à 40 années lumière de la Terre pourrait bien remporter à son tour le titre de “meilleure candidate pour la recherche de traces de vie au-delà du Système Solaire”. Une équipe internationale d’astronomes a découvert, au moyen de l’instrument HARPS de l’ESO à l’Observatoire de La Silla et d’autres télescopes disséminés sur Terre, une “super-Terre” (LHS 1140b) décrivant une orbite au sein de la zone habitable de l’étoile LHS 1140, de faible luminosité. Cette planète arbore des dimensions ainsi qu’une masse supérieures à celles de la Terre, et a probablement retenu une large part de son atmosphère. Ces éléments, ajoutés au fait qu’elle transite régulièrement devant son étoile, en font l’une des cibles les plus prometteuses pour les études atmosphériques à venir. Les résultats de ces observations ont été publiés au sein de l’édition du 20 avril 2017 de la revue Nature.

Localisation de la naine rouge LHS 1140

Sur cette carte figure la localisation de la naine rouge LHS 1140 au sein de la faible constellation de la Baleine (Le Monstre de la Mer). Autour de cette étoile orbite une exoplanète de type super-Terre baptisée LHS 1140b, qui pourrait d’avérer être la meilleure candidate pour rechercher des signes de vie au-delà du Système Solaire. Crédit : ESO/ IAU and Sky & Telescope

Cette super-Terre nouvellement découverte et baptisée LHS 1140b décrit une orbite au sein de la zone habitable d’une étoile de type naine rouge faiblement lumineuse référencée LHS 1140 et située dans la constellation de la Baleine (Le Monstre Marin). Les naines rouges sont beaucoup plus petites et bien plus froides que le Soleil. Bien que la distance séparant LHS 1140b de son étoile soit dix fois inférieure à la distance Terre – Soleil, LHS 1140b ne reçoit que la moitié de l’ensoleillement terrestre et occupe le centre de la zone habitable. Cette orbite nous apparaît de profil depuis la Terre. Chaque 25 jours, l’exoplanète passe devant son étoile, bloquant une fraction de la lumière qui nous en parvient.

“Cette exoplanète est la plus enthousiasmante de celles que j’ai observées au cours des dix dernières années”, précise Jason Dittmann du Centre d’Astrophysique Harvard-Smithson (Cambridge, Etats-Unis), auteur principal de l’étude. “Nous pouvions difficilement espérer découvrir meilleure candidate pour orienter l’une des plus grandes quêtes scientifiques – la recherche de traces de vie au-delà de la Terre.”

« La naine rouge se trouve actuellement dans une phase évolutive particulièrement favorable – LHS 1140 est animée d’une rotation plus lente et émet un rayonnement moins énergétique que d’autres étoiles semblables de faible masse”, détaille Nicola Astudillo-Defru de l’Université de Genève, Suisse, par ailleurs membre de l’équipe.

La vie telle que nous la connaissons exige la présence d’eau liquide en surface ainsi que l’existence d’une atmosphère planétaire. Dans le cas présent, la planète arbore des dimensions suffisamment vastes pour qu’un océan de magma ait pu couvrir sa surface, des millions d’années durant.  Cet océan de lave en fusion a pu enrichir l’atmosphère en vapeur qui, après que l’étoile soit entrée dans son actuelle phase évolutive – calme,  se serait condensée en eau liquide à la surface de la planète.

Source

Retrouvez l’intégralité du communiqué de presse scientifique de l’ESO du 19/04/2017, ici.