Dernières News

Le télescope spatial James Webb observera Mars

James Webb Le télescope James Webb observera Mars avec un nouveau regard.

Le télescope spatial James Webb observera Mars

Le télescope spatial James Webb sera lancé par un lanceur Ariane 5, l’année prochaine. Au cours de sa première année d’exploitation, la planète Mars sera ciblée pour en savoir plus sur la transition de la planète de l’état humide à l’état sec et sur ce que cela signifie au sujet de son habitabilité passée et présente. Ce temps d’observation fait parti du projet Guaranteed Time Observation (GTO). Ce programme consacre du temps aux scientifiques qui ont travaillé avec la NASA pour développer les capacités scientifiques du télescope James Webb tout au long de son développement. Concernant Mars, l’étude sera menée par Heidi Hammel, un astronome planétaire et vice-président exécutif de l’Association des universités pour la recherche en astronomie (AURA) à Washington, D.C. Il déclare sur le site de la NASA:

« Webb rendra des mesures extrêmement intéressantes de la chimie dans l’atmosphère martienne. Et le plus important, ces données de Mars seront immédiatement disponibles à la communauté planétaire pour leur permettre de planifier des observations Mars encore plus détaillées avec Webb dans les cycles à venir. »

Pourquoi observer Mars avec le James Webb ?

La planète Mars est de loin celle qui est la plus explorée par l’homme. Actuellement, six sondes spatiales et deux rovers scrutent la planète rouge. Alors pourquoi braquer un télescope infrarouge conçu pour observer l’espace lointain et des cibles extrèmement peu lumineuses ? Contrairement aux sondes spatiales, le James Webb sera en mesure de prendre immédiatement un instantané du disque entier de Mars. Stefanie Milam au Goddard Space Flight Center de la NASA précise:

« Les observations de Mars vont également tester les capacités de Webb avec les objets en mouvement à travers le ciel, qui est d’une importance capitale pour les investigations  sur notre système solaire. »

Les chercheurs vont pouvoir étudier à différents moments et à différentes saisons l’abondance de deux formes légèrement différentes de l’eau dans l’atmosphère de Mars; l’eau ordinaire (H2O) et l’eau lourde (HDO). Cela va permettre de mieux comprendre comment l’eau est échangée entre la glace polaire, l’atmosphère et le sol. Les scientifiques pourront également estimer la quantité d’eau perdu dans l’espace. Bien que la plus grande partie de l’eau sur Mars soit enfermée dans la glace, il est possible que de l’eau liquide puisse subsister dans des aquifères souterrains. Ces réservoirs potentiels pourraient même accueillir la vie. Cette hypothèse date de 2003, quand les astronomes ont détecté du méthane dans l’atmosphère martienne. Les données du télescope James Webb pourraient fournir de nouveaux indices sur l’origine de ces panaches de méthane

Source

L’article publié par la NASA, le 20/02/2018, est ici.

Scroll Up