Dernières News

L’amas d’étoiles RCW 38: Un paysage céleste haut en couleurs (ESO)

RCW 38 L’amas d’étoiles RCW 38

L’amas d’étoiles RCW 38: Un paysage céleste haut en couleurs (ESO)

L’ESO a publié une nouvelle superbe image de l’amas d’étoile RCW 38. Voici le communiqué de presse: De nouvelles observations effectuées au moyen du Very Large Telescope de l’ESO montrent l’amas d’étoiles RCW 38 dans toute sa splendeur. Cette image fut acquise au cours d’une campagne de test de l’instrument HAWK-I équipé du système d’optique adaptive GRAAL. RCW 38 ainsi que les nuages de gaz brillants qui l’environnent apparaissent clairement. De même, les spires de poussière sombre qui encerclent le cœur brillant de ce jeune amas d’étoiles.

RCW 38

De nouvelles observations effectuées au moyen du Very Large Telescope de l’ESO montrent l’amas d’étoiles RCW 38 dans toute sa splendeur. Cette image fut acquise au cours d’une campagne de test de l’instrument HAWK-I équipé du système d’optique adaptive GRAAL. RCW 38 ainsi que les nuages de gaz brillants qui l’environnent apparaissent clairement. De même, les spires de poussière sombre qui encerclent le cœur brillant de ce jeune amas d’étoiles. Crédit: ESO/K. Muzic

Une version zoomable en HD est ici

Sur cette photographie figure l’amas d’étoiles RCW 38 capturé par l’imageur infrarouge HAWK-I qui équipe le Very Large Telescope (VLT) de l’ESO au Chili. Sa capacité à observer aux longueurs d’onde infrarouges permet à HAWK-I d’étudier les amas d’étoiles poussiéreux semblables à RCW 38, et notamment la formation d’étoiles en leur sein. Cet amas est composé de centaines de jeunes étoiles chaudes et massives. Il se situe à quelque 5500 années lumière de la Terre dans la constellation de Vela (Les Voiles). Les régions centrales de RCW 38 apparaissent brillantes, teintées de bleu. Elles sont peuplées de nombreuses très jeunes étoiles ainsi que de protoétoiles en cours de formation. Ces étoiles nouvellement nées émettent un rayonnement intense qui fait briller le gaz environnant. Cette luminosité induite contraste nettement avec la faible lueur rouge-orangée qu’arborent les filaments de poussière cosmique qui traversent cette zone. S’ensuit cette scène remarquable, véritable oeuvre d’art celeste.

L’imageur HAWK-I équipe la quatrième unité télescopique (Yepun) du VLT. Il opère dans le proche infrarouge. Ses objectifs scientifiques sont multiples : acquérir des images de galaxies proches, de vastes nébuleuses, d’étoiles individuelles ainsi que d’exoplanètes. GRAAL est un système d’optique adaptative qui permet à HAWK-I d’acquérir ces images spectaculaires. Il utilise un ensemble de quatre faisceaux laser projetés dans le ciel nocturne, qui chacun se comporte à l’image d’une étoile artificielle de référence, permettant de corriger des effets de la turbulence atmosphérique, et donc d’obtenir une image plus nette. Cette image a été acquise dans le cadre d’une série d’observations tests – un processus baptisé vérification scientifique – de HAWK-I et de GRAAL. Ces tests constituent le prélude à la mise en service d’un tout nouvel instrument sur le VLT. Ils incluent un ensemble d’observations scientifiques types destinées à vérifier et démontrer les capacités du nouvel instrument.

Source

L’intégralité du communiqué de presse publié par l’ESO le 11/07/2018 est ici

Scroll Up