observatoire à rayons X Chandra

L’observatoire à rayons X Chandra de la NASA fête ses 20 en images

L’observatoire à rayons X Chandra de la NASA fête ses 20 ans en images

L’observatoire à rayons X Chandra de la NASA commémore son vingtième anniversaire avec la publication de nouvelles images. Elles ont pour but de représenter l’ensemble des capacités de Chandra sur la diversité des objets qu’il peut étudier et sur les différents domaines d’études que permet cet observatoire. Les découvertes de Chandra ont touché pratiquement tous les aspects de l’astrophysique. Par exemple, Chandra était impliquée dans une preuve directe de l’existence de la matière noire. Il a été témoin de puissantes éruptions de trous noirs supermassifs ou a surveillé de près des supernovas. Les astronomes utilisent actuellement Chandra pour étudier les effets de l’énergie noire, tester l’impact du rayonnement stellaire sur les exoplanètes et observer les résultats des vagues gravitationnelles. Belinda Wilkes, directrice du centre d’étude de Chandra explique son importance :

Chandra n’a pas son pareil pour trouver et étudier des sources de rayons X. Puisque pratiquement toutes les sources astronomiques émettent des rayons X, nous avons besoin d’un télescope comme Chandra pour visualiser et comprendre pleinement notre univers

Les six images publiées par la NASA pour célébrer le lancement de l’observatoire à rayons X Chandra, le 23 juillet 1999.
Abell 2146
Le système colossal Abell 2146 est le résultat d’une collision et d’une fusion entre deux amas de galaxies. Les astronomes pensent que les amas de galaxies, les plus grandes structures de l’univers maintenues par la gravité, se développent par collision et fusion. La fusion des amas de galaxies est l’un des événements les plus énergiques depuis le Big Bang. Chandra a observé de nombreuses fusions d’agrégats de galaxies, donnant aux scientifiques un aperçu de la façon dont ces méga-structures qui dominent l’Univers sont apparues. Dans cette image d’Abell 2146, les rayons X de Chandra (en violet) indiquent des gaz chauds et les données optiques du télescope spatial Hubble indiquent des galaxies et des étoiles. La fonction en forme de balle montre le gaz chaud d’un groupe en train de traverser le gaz chaud de l’autre groupe. Crédit : X-ray: NASA/CXC/Univ. of Waterloo/H. Russell et al.; Optical: NASA/STScI
La région centrale de notre galaxie, la Voie lactée
La région centrale de notre galaxie, la Voie lactée, contient une collection d’objets exotiques, dont un trou noir supermassif pesant environ 4 millions de fois la masse du Soleil (appelée Sagittaire A *), des nuages de gaz à des températures de plusieurs degrés, étoiles à neutrons et étoiles naines blanches déchirant les matériaux des étoiles de compagnie et de beaux faisceaux d’émission radio. La région autour du Sagittaire A * est montrée dans cette nouvelle image composite avec les données Chandra (vert et bleu) combinées aux données radio (rouges) du télescope MeerKAT en Afrique du Sud, qui feront éventuellement partie du Square Kilometer Array (SKA).

Source

L’article publié par la NASA le 23/07/2019 est ici. Les mages en haute définition sont ici. Pour en savoir plus, la page anniversaire est ici.