retrouvé Philae

ESA : Rosetta a retrouvé Philae !

Rosetta a retrouvé Philae !

La sonde spatiale Rosetta a retrouvé Philae. Lancée à la recherche de son compagnon de voyage, le 2 septembre dernier elle a effectué une véritable rase motte de la comète Churyumov Gerasimenko en la survolant à seulement 2,7 km de distance. De si près la caméra permet d’obtenir des images ayant une résolution de 5 cm par pixel. Les ingénieurs de la mission avaient calculé l’emplacement supposé du petit robot et il se trouve bien là où ils l’avaient perdu. La mission se termine le 30 septembre prochain, les scientifiques sont ravis que Rosetta ait retrouvé Philae. Cécilia Tubiana, la scientifique qui réceptionne les photos en premier déclare :

« A seulement moins d’un mois de la mission Rosetta, nous sommes si heureux d’avoir enfin une image de Philae, et de le voir avec une telle précision»

Où est Philae ?

Tchoury
Philae est bien caché. Il se trouve sur l’extrémité droite de la photo, en zone d’ombre. Crédit ESA

Zoom sur Philae

La précision de l’image permet de voir Philae avec de nombreux détails. On distingue clairement le corps de l’atterrisseur ainsi que deux de ses trois jambes.

Zoom sur Philae
La précision de la caméra de Rosetta permet de distinguer clairement Philae. Crédit ESA

Source

L’article publié le 05/09/2016 par l’ESA est ici.

Pour en savoir plus

La Cité de l’Espace a publié un article sur son site disponible ici.

Article publié le 11/06/2015

On a retrouvé Philae !

Le CNES vient du publier un article intitulé « on a retrouvé Philae » sur son site. La DLR et l’ESA ont aussi relayé la nouvelle. Le 12 novembre 2014 Philae avait quitté Rosetta pour aller se poser surla comète Churyumov mais tout ne s’était pas déroulé comme prévu. Le propulseur de gaz froid qui devait maintenir Philae au sol pendant que ses harpons s’enfonçaient n’a pas fonctionné. Il s’est mis à rebondir plusieurs fois sur la comète. La caméra Osiris de Rosetta avait photographié les rebonds.

Le 12 novembre 2014 la caméra Osiris avant et après les rebonds de Philae. (Crédits : ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA)
Le 12 novembre 2014 la caméra Osiris a pris plusieurs photos avant et après les rebonds de Philae. (Crédits : ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA)

Philae a terminé sa course dans un recoin de falaise mal éclairé. Les chercheurs ont pu définir une zone de recherche de moins de 200 mètres d’envergure puis de 160 X 16 mètres pour décortiquer les photos de Rosetta et retrouver l’emplacement exact de Philae. Les reflets du soleil sur les panneaux solaires de Philae sont difficiles à différencier des reflets du soleil sur la glace. compliquant ainsi la recherche.

En rouge la zone d'attérissage potentiel de Philae. (Crédits : ESA/Rosetta/Philae/CONSERT)
En rouge la zone d’attérissage potentiel de Philae. (Cliquez sur l’image pour l’agrandir) (Crédits : ESA/Rosetta/Philae/CONSERT)

Les équipes chargées des recherches pensent avoir retrouvé Philae. La vidéo ci-dessous montre un zoom sur un des points lumineux qui correspondrait.

Les équipes du SONC (Science Operation and Naviagation Center, CNES Toulouse) ont confirmé que ce point lumineux pourrait être Philae. Toutefois pour en avoir la certitude il faudrait que Rosetta réalise de nouveaux clichés en se rapprochant. L’activité de la comète augmentant avec son approche du soleil, Rosetta est obligée de se tenir à distance. Il va falloir attendre l’automne et la baisse d’activé de la comète pour voir la sonde européenne se rapprocher ou que le petit Philae se reveille enfin.

Est ce Philae ?(Crédits : ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA)
Est ce Philae ?(Crédits : ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA)

Source

Pour en savoir plus l’article complet du CNES est disponible ici (Profitez en pour découvrir la nouvelle version du site).