La sonde Juno nous fait découvrir les pôles de Jupiter

sonde Juno
La sonde Juno a survolé les pôles de Jupiter.

La sonde Juno nous fait découvrir les pôles de Jupiter

La sonde Juno a effectué un premier survol de Jupiter le 27 août dernier. Elle s’en est approchée au plus près à 4200 km à une vitesse de 208.000 km/h. Pour la première fois une sonde spatiale nous fait découvrir les pôles de la géante gazeuse. La NASA a publié le 2 septembre une première série de photos en haute définition. Les scientifiques sont déjà surpris. Scott Bolton  du Southwest Research Institute déclare :

“Le premier aperçu du pôle nord de Jupiter, ne ressemble à rien que nous avons vu ou imaginé avant”. Il ajoute :”les couleurs sont plus  bleues là-haut que sur les autres parties de la planète, et il y a beaucoup de tempêtes. Il n’y a aucun signe des bandes latitudinales et des ceintures que nous avons l’habitude de voir. On reconnait à peine Jupiter sur cette image. Nous voyons des signes que les nuages ont des ombres, cela indique peut être que les nuages sont à une altitude plus élevée que d’autres caractéristiques “

Scott Bolton fait également remarqué que les pôles de Jupiter sont très différents de ceux observés sur Saturne. L’atmosphère au niveau du pôle nord de la géante aux anneaux est en forme d’hexagone. On pouvait s’attendre à retrouver ce phénomène mais il n’en est rien.

Jupiter en infrarouge

En plus des photos réalisées en lumière visible, la sonde de la NASA a aussi pris des clichés dans l’infrarouge. Pour la toute première on peut observer les aurores du pôle Sud. Il est impossible de l’observer depuis la Terre. Hubble avait observé d’impressionnantes aurores boréales sur le pôle nord. Les scientifiques vont pouvoir étudier en détail le pôle sud.

Le pôle sud de Jupiter observé en infrarouge. Crédit NASA/ JPL
Le pôle sud de Jupiter observé dans l’infrarouge. Crédit NASA/ JPL

Juno écoute Jupiter FM

La sonde a également enregistré les sons de Jupiter. Les émissions radio de la planète sont connues depuis les années 1950. Ces enregistrement vont permettre de les étudier. Bill Kurth de l’Université d’Iowa, un des scientifiques de la mission déclare :

« Jupiter nous parle d’une manière que seules les planètes gazeuses géantes peuvent le faire »

Source

Retrouvez l’article publié par la NASA le 02/09/2016 ici.

1 Rétrolien / Ping

  1. La sonde Juno nous fait découvrir les p&...

Les commentaires sont fermés.