Le premier satellite Suisse, Cheops va caractériser des exoplanètes

Le premier satellite Suisse, Cheops va caractériser des exoplanètes

Le premier satellite Suisse, Cheops va caractériser des exoplanètes

Le satellite CHEOPS (pour CHaracterising ExOPlanet Satellite) est un satellite imaginé et développé principalement par des chercheurs suisses, des universités de Berne et de Genève conjointement avec l’ESA. Il servira à déterminer la taille des exoplanètes et comme le précise le site du CNRS, il permettra d’en apprendre un peu plus sur la composition rocheuse, gazeuse, voire même glacée ou océanique de ces corps célestes. Il pourra ainsi déblayer  le terrain pour les instruments qui les étudieront en détail dans les années à venir !

Ce programme a été financé par l’ESA dans le cadre de son programme Cosmic Vision. Vingt-cinq ans après la découverte de la première planète extrasolaire, le télescope spatial Cheops sera lancé le mardi 17 décembre par un lanceur Soyouz depuis le centre spatiale guyanais (CSG) par Arianespace. Ce satellite de 280 kg pour une taille de 1,5 mètre sera sur une orbite de 700 km d’altitude.

Magali Deleuil, professeur au Laboratoire d’astrophysique de Marseille précise sur le site du CNRS:

Cheops cherchera à mesurer la température de la haute atmosphère des “Jupiter chauds” et à détecter la présence éventuelle de lunes et d’anneaux associés à des exoplanètes

Infographie des principaux chasseurs d'exoplanètes
Les premières découvertes d’exoplanètes dans les années 1990, par des observatoires terrestres, ont complètement changé notre vision du système solaire et ouvert de nouveaux domaines de recherche qui se poursuivent aujourd’hui. Cette infographie met en évidence les principaux contributeurs spatiaux au domaine, y compris non seulement les missions dédiées aux exoplanètes, mais également les missions sensibles aux exoplanètes, passées, présentes et futures.

Source

Retrouvez un article publié par le CNRS ici et un autre par l’ESA ici. Le site dédié à Cheops est ici, celui de l’ESA est ici. Pour suivre le lancement c’est ici.