Image de l’astéroïde 2003 SD220

Les images radar de l’astéroïde 2003 SD220

Les images radar de l’astéroïde 2003 SD220

La NASA a publié plusieurs images radar de l’astéroïde 2003 SD220 2003 pendant son approche de la Terre. Elles ont été obtenues entre le 15 et le 19 décembre 2018 par les antennes de l’agence spatiale américaine du Centre de Communications Spatiales Longues Distances de Goldstone en Californie, de la National Science Foundation (NSF) en Virginie occidentale et à Porto Rico depuis le Radiotélescope d’Arecibo. Cette astéroïde, long d’au moins 1,6 km, est passé au plus près de nous le 22 décembre dernier, à une distance confortable d’environ 2,9 millions de kilomètres.

l’astéroïde 2003 SD220
Ces trois images ont été acquises entre le 15 et le 17 décembre 2018. Crédits: NASA/ JPL-Caltech/ GSSR/ NSF/ GBO

Lance Benner du JPL, en Californie, le scientifique responsable des observations depuis Goldstone déclare:

Les images radar atteignent un niveau de détail sans précédent et elles sont comparables à celles d’un survol par une sonde spatiale. L’élément de surface le plus remarquable est une crête importante qui semble s’enrouler en partie autour de l’astéroïde près d’une extrémité. La crête s’étend à environ 100 mètres au-dessus du terrain environnant. De nombreux petits points brillants sont visibles dans les données et peuvent être des reflets. Les images montrent également un groupe de traits sombres et circulaires près du bord droit qui peuvent être des cratères

l’astéroïde 2003 SD220
Ces deux images radar de l’astéroïde 2003 SD220 ont été obtenues les 18 et 19 décembre. Crédits: NASA/ JPL-Caltech/ GSSR/ NSF/ GBO

Avec des résolutions aussi fines de 3,7 mètres par pixel, le détail de ces images est 20 fois plus précis que celui obtenu lors de la précédente approche de l’astéroïde 2003 SD220, il y a trois ans, qui était plus éloignée. Patrick Taylor, scientifique au Lunar and Planetary Institute (LPI) de Houston explique:

Cette année, avec notre connaissance de sa lente rotation (environ 12 jours), nous avons pu planifier une superbe séquence d’images radar en utilisant les plus grands radiotélescopes à antenne parabolique du pays. La reconstruction détaillée des formes nous permet de mieux comprendre comment ces petits corps se sont formés et ont évolué au fil du temps.

Source

Retrouvez l’article publié par la NASA, le 21/12/2018, ici