X-37B (Boeing)

La navette X-37B de Boeing bat son record avec 780 jours en orbite

La navette X-37B de Boeing bat son record avec 780 jours en orbite

La mystérieuse navette X-37B de Boeing a battu son record avec 780 jours à rester en orbite. Cette cinquième mission avait été lancée par un lanceur Falcon 9 de SpaceX, le 7 septembre 2017, pour le compte de l’US Air force, depuis le Centre spatial Kennedy (KSC) en Floride (à revoir ici). Elle est revenue se poser sur Terre le 27 octobre 2019 sur la piste d’atterrissage du KSC. Le communiqué publié par l’armée américaine précise que le vaisseau spatial a mené des expériences en orbite mais sans en préciser d’avantage. L’US Air Force reste mystérieuse sur son utilisation même si elle précise que son rôle est avant tout « de tester un outils réutilisable avec la flexibilité nécessaires pour améliorer les technologies de manière à permettre aux scientifiques et aux ingénieurs de récupérer des expériences testées dans un environnement spatial de longue durée ». Une sixième mission est prévue pour un lancement courant 2020. La secrétaire de l’Air Force, Barbara Barrett s’en félicite :

Le X-37B continue de démontrer l’importance d’un avion spatial réutilisable. Chaque mission successive augmente les capacités spatiales de notre pays

Le drone navette X-37B
Le 27 octobre 2019, la mission 5 du véhicule d’essai orbital X-37B de la Force aérienne a atterri à la base d’atterrissage de la navette du centre spatial Kennedy de la NASA. Le X-37B OTV est un programme de test expérimental visant à démontrer les technologies d’une plateforme de test d’espace fiable, réutilisable et sans pilote pour l’US Air Force. Crédit: US Air Force

Randy Walden, directeur du Bureau des capacités rapides de la Force aérienne ajoute :

Ce programme continue de repousser les limites du nombre de véhicules spatiaux réutilisables au monde. Après un atterrissage réussi aujourd’hui, le X-37B a effectué son vol le plus long à ce jour et a réalisé avec succès tous les objectifs de la mission. Cette mission a accueilli avec succès des expériences de laboratoire de recherche de la Force aérienne, entre autres, et a également permis de transporter de petits satellites

Source

Le communiqué de presse publié le 27/10/2019 est ici.

X37-B – Le plus SECRET des vaisseaux spatiaux ? (Hugo Lisoir)

Article publié le 30/03/2017

La navette X-37B : La mission clandestine la plus longue de l’histoire

La navette X-37B (Boeing X-37 Advanced Technology Demonstrator) de Boeing est une navette spatiale réutilisable sans pilote. Précisons que le « B » de X-37B correspond à sa version militaire pour l’US Air Force, une autre dénomination existe pour la NASA le X37-A. Si les États-Unis ne cache pas son existence, cette engin suborbital est entourée du secret défense américain. Selon les militaires elle sert à tester de nouvelles technologies spatiales mais on ne sait rien officiellement de son usage. Ce flou artistique a fait courir toutes sortes de rumeurs allant du véhicule espion à l’arme secrète pour détruire des satellites où les capturer. Toujours est-il que l’armée américaine en possède deux exemplaires. Cette petite navette mesure environ 8,8 mètres de longueur pour 2,9 mètres de hauteur et elle a une envergure de 4,57 mètres. Elle est entièrement autonome et se place sur une orbite de 450 km. Elle est alimentée en énergie par des panneaux solaires et il se trouve qu’elle est souvent autour de la Terre depuis 2010.

X37-B
Illustration du X37-B Crédit: Space.com

Si on ne connait pas la mission de ce drone navette, les lancements et atterrissages ont été officialisés. Le premier vol a eu lieu le 22 avril 2010 et il semble que cela soit une réussite. La navette a été lancée par une fusée Atlas V pour rester 220 jours dans l’espace. Ce même engin a été réutilisé le 11 décembre 2012 pour une nouvelle mission de 674 jours…

Record de la mission clandestine dans l’espace

La mission spatiale toujours en cours de la navette X-37B est devenue la plus longue mission secrète de l’histoire en dépassant les 675 jours dans l’espace depuis le 25 mars dernier. Nommée Orbital Test Vehicle-4 (OTV-4), elle a dépassé le précédent record réalisé lors de la mission OTV-3 qui avait durée de octobre 2012 à octobre 2014. On ne connait toujours pas sa date de retour sur Terre. Si le secret est de mise autours de son but, il est fort probable que l’armée américaine s’en serve pour valider de nouvelles technologies spatiales et peut être aussi à des fins militaire (espionnage) mais rien ne peut être affirmé ou démenti  parmi toutes les rumeurs.

Source

Retrouvez un article du site Space.com, ici.