Dernières News

Présentation de David Saint-Jacques : Un canadien dans l’espace

David Saint-Jacques Extrait de l'affiche de David Saint-Jacques pour l'Expédition 58. Crédit: Agence Spatiale Canadienne

David Saint-Jacques : Un canadien dans l’espace

L’astronaute David Saint-Jacques, de l’agence spatiale canadienne (ASC), va s’envoler vers la station spatiale internationale (ISS), en décembre à bord du Soyouz MS-11 (le lancement est programmé pour le 3 décembre prochain). Il sera accompagné par les astronautes Anne McClain et Oleg Kononenko pour compléter l’équipage de la mission Expedition 58. Pendant son affectation dans l’espace, il effectuera une série d’expériences scientifiques, de tâches de robotique dont manœuvrer le Canadarm2 et il testera de nouvelles technologies. Comme Thomas Pesquet et de nombreux astronautes, il profitera de son séjour en orbite pour prendre des photos de la Terre et partager son expérience. Les francophones se font rares à bord de l’ISS, cela sera l’occasion de découvrir et de suivre le séjour dans l’espace de cet astronaute canadien.

David Saint-Jacques présente la station spatiale internationale et ses conditions environnementales

L’astronaute de l’Agence spatiale canadienne David Saint-Jacques nous fait découvrir sa taille, sa rapidité par rapport à une voiture de Formule 1, le rôle indispensable qu’y jouent les robots canadiens et comment s’y rendre à bord virtuellement! Ensuite, il explique les effets des conditions environnementales sur la santé mentale et physique des astronautes à bord de la Station spatiale internationale et l’importance de rester en santé.

L’entraînement et la formation de David Saint-Jacques

David Saint-Jacques se prépare depuis des années pour être prêt à aller dans l’espace. Depuis son affectation à la mission Expedition 58/59, il suit un entraînement spécialisé et une formation sur mesure sur la Station spatiale internationale et ses différents modules, le vaisseau spatial Soyouz, les expériences scientifiques du Canada et d’autres pays, et diverses tâches spécifiques à la mission. Pour ce faire, il s’est rendu au Canada, en Europe, au Japon, en Russie et aux États-Unis.

Mission spatiale de David Saint-Jacques : avant le lancement

2018-11-28 – Après une dizaine d’années de préparation, l’astronaute de l’Agence spatiale canadienne David Saint-Jacques s’apprête à réaliser un grand rêve : il s’envolera vers la Station spatiale internationale pour réaliser sa première mission le 3 décembre prochain. Cette vidéo vous emmène dans les coulisses du programme de formation et d’entraînement sur mesure qu’il a eu à suivre pour préparer son séjour dans l’espace. (Sources : Agence spatiale canadienne, ESA, JAXA, NASA, Centre de formation des cosmonautes Youri-Gagarine, Trio Orange.)

Questions et réponses avec David Saint-Jacques

L’agence spatiale canadienne a publié une série de questions et réponses avec David Saint-Jacques pour mieux le connaitre, en voici un extrait:

Pourquoi vouliez-vous devenir astronaute?

Enfant, j’ai été impressionné par les photos de la Terre prises depuis la Lune. J’y ai vu l’immensité de l’Univers autour de nous, la splendeur et l’évidente fragilité de notre planète. En grandissant, j’ai été attiré par une vie d’aventure, d’exploration et de découvertes. Je ne pensais pas que devenir astronaute était une réelle possibilité, mais la fascination pour l’espace est demeurée en moi, et ce rêve d’enfant m’a motivé à m’épanouir comme être humain. J’ai voulu tout apprendre, tant les sciences que les cultures du monde. Pour être un explorateur, je devais aussi devenir un adulte responsable et digne de confiance. Les occasions de découvertes se sont présentées sous toutes sortes de formes : par la science, la médecine, la vie à l’étranger. Lorsque j’ai appris un jour qu’on recrutait des astronautes, le rêve est revenu, et le petit garçon de jadis m’a convaincu de poser ma candidature.

Quel était votre emploi précédent?

J’étais médecin de famille au Centre de santé Inuulitsivik à Puvirnituq, une collectivité inuite sur les rives de la baie d’Hudson. Également chargé d’enseignement clinique pour l’Université McGill, je supervisais les étudiants et résidents en stage au Nunavik. Avant d’être médecin, j’ai travaillé comme astrophysicien à Cambridge (Royaume-Uni), à Tokyo (Japon), à l’observatoire de Mauna Kea, à Hawaï, et dans le groupe d’astrophysique de l’Université de Montréal. Et avant l’astrophysique, à titre d’ingénieur pour une PME québécoise, j’ai participé à la conception d’équipement de radiologie destiné à l’angiographie à l’hôpital Lariboisière de Paris, en France.

Quel est votre livre préféré?

Terre des hommes, d’Antoine de Saint-Exupéry. Je l’ai lu très jeune, ma mère me l’avait donné, sans doute avec un clin d’œil, et je l’ai relu quelques fois par la suite. Les images d’aventure et d’exploration que l’auteur évoque, son amour pour notre belle planète et ses habitants, et ses réflexions philosophiques sur la vie, l’amitié et la mort m’habitent toujours.

Intégralité de cet entretien avec la biographie de David Saint-Jacques

Source

Les vidéos sont disponibles sur le site de l’Agence Spatiale Canadienne. Pour suivre sa mission sur le site de l’ASC c’est ici. Le compte Twitter de David Saint-Jacques : @Astro_DavidS

Scroll Up