Orgue et Espace

Orgue et espace : regard vers le ciel

Orgue et espace : regard vers le ciel

Le 6 mai dernier, un concert intitulé « Orgue et Espace : regard vers le ciel » a mélangé espace et musique à la Maison symphonique de Montréal devant 1600 personnes. Jean-Willy Kunz, organiste en résidence de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) a fait raisonné le grand orgue Pierre-Béique de l’OSM pour le grand bonheur des mélomanes présents. Il était accompagné sur scène par l’astronaute de l’agence spatiale canadienne (ASC) David Saint-Jacques. Entre deux mélodies, il revenait sur la soif d’exploration de l’homme avec passion et la présence humaine dans l’espace. Pour cette expérience musicale, le public a pu voir apparaître Thomas Pesquet depuis la station spatiale internationale. Le français est revenu sur son passé étudiant à Montréal et a plaisanté avec son confrère canadien qui rejoindra l’ISS en 2018. Ensuite, Thomas Pesquet a joué sur une tablette électronique un passage de Highest Light, une création du compositeur canadien Matthew Ricketts avant la perte de connexion. Willy Kunz a ensuite repris le morceau et il a continué ce concert atypique en compagnie de David Saint-Jacques.

L’intégralité du concert Orgue et espace

Le passage où Thomas Pesquet intervient depuis l’ISS

Source

L’article publié sur le site de l’ASC est ici. Le concerte est disponible sur le site de l’Orchestre symphonique de Montréal, ici.