Dernières News

Une première passagère pour le VSS Unity de Virgin Galactic

Le VSS Unity de Virgin Galactic Le VSS Unity a atteint 89,9 km d'altitude et pour la première fois l'équipage comportait trois personnes. Crédit Virgin Galactic

Deuxième vol suborbital et une première passagère pour le VSS Unity de Virgin

Le VSS Unity de Virgin Galactic a effectué son deuxième vol suborbital, le cinquième moteur allumé et pour la première fois une passagère était présente à bord. Ce nouveau vol d’essai s’est déroulé le 22 février 2019 depuis le Mojave Air And Space Port situé en Californie. L’avion porteur, le WhiteKnightTwo a largué le VSS Unity un peu moins de 50 minutes après avoir décollé, à une altitude de 44 000 pieds (13,4 km). L’avion suborbital a ensuite allumé son moteur fusée durant environ une minute pour monter à 89,9 km d’altitude. Durant son ascension il aura atteint la vitesse de 3,04 Mach. Après avoir profité d’une vue exceptionnelle, l’équipage aura mis 20 minutes pour revenir se poser avec une vitesse de pointe de 2,7 Mach. Le VSS Unity était piloté pour ce vol d’essai par le pilote en chef Dave Mackay et le co-pilote Michael « Sooch » Masucci. Sans entrer dans le débat de l’altitude de la ligne de Carman, on peut considérer qu’ils deviennent les 569ème et 570ème humains à être allé dans l’espace.

VSS Unity

Les deux pilotes en compagnie de Beth Moses. Elle a vécu l’expérience client de bout en bout et elle aura pu se détacher pour flotter à l’arrière de la cabine. Crédit Virgin Galactic

Le pilote, Dave Mackay a déclaré après le vol :

Beth, Sooch et moi-même venons de profiter d’un vol assez incroyable qui dépasse tout ce que nous avons jamais connu. C’était palpitant, tout en douceur et bien contrôlé, avec une vue de la Terre depuis l’espace qui a dépassé toutes nos attentes. Je suis incroyablement fier de mon équipage et des formidables équipes de Virgin Galactic. Pour nous trois aujourd’hui, c’était la concrétisation des ambitions de toute une vie, mais ce n’est paradoxalement que le début d’une aventure que nous sommes impatients de partager avec des milliers d’autres

Beth Moses première passagère

Les deux pilotes étaient accompagnés pour la première d’une troisième personne. Il s’agit de Beth Moses, la responsable de la formation des astronautes chez Virgin. Cette ancienne ingénieur de la NASA aura pu se détacher et flotter pendant quelques minutes en microgravité. Elle est la première femme à embarquer à bord d’un vaisseau spatial commercial. Beth Moses, la 571 ème personne a être allé dans l’espace, a pu tester pour Virgin l’expérience que vivront les futurs clients.

Sir Richard Branson a déclaré:

Voler avec le même véhicule en toute sécurité dans l’espace deux fois en un peu plus de deux mois, tout en élargissant l’enveloppe de vol, témoigne de la capacité unique que nous avons construite dans Virgin Galactic et le Spaceship. Je suis immensément fier de toutes les personnes impliquées. En embarquant Beth aujourd’hui dans la cabine, en veillant à ce que le parcours de nos clients soit aussi irréprochable que le vaisseau spatial lui-même, nous suscitons un immense sentiment d’anticipation et d’enthousiasme pour nous tous. Les prochains mois s’annoncent des plus palpitants.

On notera que la NASA avait placé quatre charges utiles pour mener des expériences scientifiques durant ce vol. Si Virgin continu sur ce rythme, Richard Branson espère pouvoir effectuer un vol le 20 juillet prochain, le jour du cinquantième anniversaire de l’alunissage d’Apollo 11. Toutefois, cela dépendra des prochains tests et cette date n’est en aucun cas imposée à ses équipes . Dans la course au tourisme spatial avec Blue Origin, Virgin reprend clairement du poil de la bête et peut envisager sérieusement les premiers vos commerciaux d’ici la fin de l’année.

Source

Le communiqué de presse publié par Virgin Galactic, le 22/02/2019 est ici

Scroll Up