Comet Interceptor

Comet Interceptor : L’ESA va étudier une comète ou un objet interstellaire

Comet Interceptor : L’ESA va étudier une comète ou un objet interstellaire

L’agence spatiale européenne (ESA) a annoncé la sélection de la mission Comet Interceptor dans le cadre de son programme Cosmic Vision, le 19 juin 2019. Le but est d’envoyer une sonde spatiale au Point de Lagrange L2 qui restera en attente, le temps de trouver un cible à étudier. Il s’agira soit d’une comète encore inconnue soit d’un objet interstellaire de type ‘Oumuamua, si possible un objet issu du nuage de Oort. Cela permettrait aux scientifiques d’en apprendre plus sur la formation du système solaire. Quand ‘Oumuamua a été découvert, nombreux sont ceux qui auraient aimé qu’une sonde puisse l’intercepter pour l’étudier sous tous les angles. Günther Hasinger, directeur scientifique de l’ESA explique :

Les comètes immaculées ou nouvelles dynamiquement sont totalement inexplorées et constituent des cibles incontournables pour l’exploration d’engins spatiaux à courte portée afin de mieux comprendre la diversité et l’évolution des comètes. Les énormes réalisations scientifiques de Giotto et de Rosetta (nos missions héritées des comètes) sont sans égal, mais il est maintenant temps de tirer parti de leurs succès et de visiter une comète vierge, ou d’être prêts pour le prochain objet interstellaire de type « Oumuamua ». Ce type de mission innovante jouera un rôle important en complétant le programme scientifique de l’ESA dans la planification des prochaines décennies d’exploration scientifique de notre univers.

Une sonde divisible en trois parties

La sonde d’une masse inférieure à 1000 kg sera divisible en trois parties. Les trois éléments resteront ensemble pour se séparer peu de temps avant le survol de la future cible. Les instruments scientifiques de la mission s’appuieront sur le patrimoine d’autres missions, notamment une caméra basée sur celle qui vole actuellement sur l’orbiteur de la mission ExoMars (Trace Gas Orbiter) et un spectromètre de masse, comme ceux utilisés pour la mission Rosetta (La liste complète des instruments est ici). Le lancement de la mission Comet Interceptor est prévu vers 2028 avec un lanceur Ariane 6. La sonde sera en compagnie d’une autre mission issue du programme Cosmic Vision, le petit satellite Ariel qui dénichera des exoplanètes.

Source

Retrouvez l’article publié le 19/06/2019 par l’ESA ici. Le site de la mission est ici.