Ultima Thule

New Horizons a survolé Ultima Thule, un record pour le nouvel an

New Horizons a survolé Ultima Thule, un record pour le nouvel an

La sonde spatiale New Horizons, après nous avoir dévoilé la surface de Pluton le 14 juillet 2015, a effectué le survol de l’astéroïde  2014 MU69, baptisé Ultima Thule, le premier janvier 2019. Cet objet transneptunien est situé dans la ceinture de Kuiper. La sonde de la NASA a effectué le survol le plus lointain jamais effectué. Cet astéroïde en forme de bonhomme de neige ressemble un peu à un bébé de la comète Tchouri observé par la sonde Rosetta de l’ESA. New Horizons a effectué son passage le plus proche à une distance de 3500 km.

Ultima Thule
Image prise par New Horizons le 1er janvier 2019, juste 30 minutes avant l’approche la plus proche, à une surface de 28 000 kilomètres. Crédit NASA/JPL

Alan Stern, chercheur principal de New Horizons déclare :

Ce survol est une réalisation historique. Kamais auparavant un engin spatial n’avait retrouvé un corps aussi petit à une vitesse aussi élevée dans l’abîme de l’espace. New Horizons a placé une nouvelle barre pour la navigation ultramoderne des engins spatiaux

Ultima Thule
Animation GiF d’Ultima Thule réalisé à partir des photos prises par Ultima Thule le 1er janvier 2018. Crédit : NASA/JPL

Jeff Moore, responsable de l’équipe de géologie et géophysique de New Horizons explique :

New Horizons est comme une machine à remonter le temps, qui nous ramène à la naissance du système solaire. Nous assistons à une représentation physique du début de la formation planétaire, figée dans le temps. Etudier Ultima Thule nous aide à comprendre comment se forment les planètes, celles de notre système solaire et celles en orbite autour des autres étoiles de notre galaxie.

Ultima Thule en couleur
À gauche, une image couleur améliorée prise par la caméra d’imagerie visuelle multispectrale (MVIC) est obtenue en combinant les canaux proche infrarouge, rouge et bleu. L’image centrale prise par l’imageur de reconnaissance à longue portée (LORRI) . A droite, la couleur a été superposée sur l’image LORRI pour montrer l’uniformité de la couleur des lobes Ultima et Thule. Crédit NASA/JPL

Les données du survol du jour de l’An continueront à arriver au cours des prochaines semaines et des prochains mois, avec des images de résolution beaucoup plus haute à venir. Pour immortaliser ce survol, le guitariste Brian May a publié une chanson a écouter ici.

M.A.J. 02/02/2019

La NASA a publié l’image la plus précise de l’astéroïde Ultima Thule prise lors du survol de la sonde New Horizons. L’éclairage oblique de cette image révèle de nouveaux détails topographiques près du sommet le long du terminateur, la ligne fictive entre la surface éclairée et la surface « côté nuit ». Ces détails incluent de nombreuses petites fosses atteignant environ 700 m de diamètre. La grande caractéristique circulaire, d’environ 7 km sur le plus petit des deux lobes, semble également être une dépression profonde. Il n’est pas clair si ces fosses sont des cratères d’impact ou des caractéristiques résultant d’autres processus, tels que des « fosses d’effondrement » ou l’évacuation de matériaux volatils. Les deux lobes présentent également de nombreux motifs de lumière et d’obscurité intrigants d’origine inconnue, qui peuvent révéler des indices sur la manière dont ce corps a été assemblé lors de la formation du Système Solaire il y a 4,5 milliards d’années. L’un des plus frappants est le « collier » lumineux qui sépare les deux lobes.

Ultima Thule
L’imagea été prise à 6700 km e distance. Crédit NASA 

Source

Retrouvez un article publié par la NASA, le 02/01/2019, ici