L'astéroïde Arrokoth

L’astéroïde Ultima Thulé officiellement baptisé Arrokoth

L’astéroïde Ultima Thulé officiellement baptisé Arrokoth

Après un survol historique de Pluton le 14 juillet 2015, la sonde New Horizons s’est dirigée vers l’astéroïde 2014 MU69. Elle a atteint sa cible le premier janvier 2019. Cet objet transneptunien, baptisé provisoirement Ultima Thulé, est situé dans la ceinture de Kuiper. Il s’agit tout simplement du survol le plus lointain jamais effectué. Cet astéroïde vient d’être officiellement nommé Arrokoth à la place d’Ulitma Thulé, à cause d’une connotation nazie.

L'astéroïde Arrokoth
Image composite de l’astéroïde Arrokoth. Crédit : NASA
Ultima Thulé un nom polémique

L’équipe de la mission New Horizons avait choisi Ultima Thulé en référence à la mythologie grecque. L’explorateur Pythéas avait baptisé une île Thulé qu’il présentait comme la dernière de l’archipel britannique. Ensuite ce terme désignera l’Islande puis le Groenland en gardant l’idée d’île la plus lointaine. Cela correspondait parfaitement à l’astéroïde 2014 MU69. La NASA n’a pas décidé seul de ce surnom puisqu’elle avait organisé une campagne participative. Ultima Thulé devenait ainsi le nom provisoire utilisé par la NASA et il devait être présenté à l’union astronomique internationale (UAI-IAU) pour devenir officiel. Sauf que ce nom a également été utilisé dans le passé par une société secrète allemande basée à Munich, s’inspirant de l’idéologie nazie. Afin d’éviter toute polémique, l’UAI a décidé de nommer officiellement 2014 MU69 du nom de Arrokoth. Cela signifie « Ciel » dans la langue powhatan. Une tribu indienne qui a ses origines dans le Maryland, comme l’équipe de New Horizons. De plus, cet astéroïde a été découvert grâce au télescope spatial Hubble qui était contrôlé dans le même état. La tribu a même été conviée à la cérémonie officielle. En attendant, New Horizons continue sa route vers un autre objet de la ceinture de Kuiper, 2014 PN70.

Nick Miles, de la tribu Pamunkey
Nick Miles, de la tribu Pamunkey, inaugure la cérémonie de dénomination de l’astéroïde 2014 MU69. Crédit : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute

Source

Retrouvez l’article publié par la NASA le 12/11/2019 ici