Le rover Viper de la NASA ira rechercher de l'eau sur la Lune

Le rover VIPER de la NASA ira rechercher de l’eau sur la Lune

Le rover VIPER  de la NASA ira rechercher de l’eau sur la Lune

La NASA prévoit de faire alunir en décembre 2022 le rover VIPER (pour Volatiles Investigating Polar Exploration Rover). Il se posera au pôle sud de notre satellite naturel pour y rechercher et cartographier l’eau présente en surface et en sous-sol.

Pour y parvenir cet astromobile de la taille d’une voiturette de golf pourra parcourir plusieurs kilomètres durant une centaine de jours. Il sera équipé de quatre instruments dont une foreuse (Trident) capable d’atteindre un mètre de profondeur et d’un spectromètre, appelé NSS, pour détecter les zones «mouillées» situées sous la surface. Deux instruments pourront ensuite étudier les échantillons. Les scientifiques de la NASA visent le pôle sud de la Lune car ils ont la certitude de la présence de glace d’eau. Ils supposent même que la Lune aurait des réservoirs de glace d’eau pouvant atteindre des millions de tonnes. Daniel Andrews, chef de projet de la mission VIPER et directeur de l’ingénierie du centre de recherche Ames de la NASA, dans la Silicon Valley déclare :

«La clé de la vie sur la Lune est l’eau – la même chose qu’ici. Depuis la confirmation de la présence de glace d’eau lunaire il y a dix ans, la question est maintenant de savoir si la Lune pourrait réellement contenir la quantité de ressources dont nous avons besoin pour y vivre. Ce rover nous aidera à répondre aux nombreuses questions que nous avons sur l’endroit où se trouve l’eau et sur la quantité à utiliser. »

Le banc d'essai de VIPER
Cette photo montre un banc d’essai de mobilité pour VIPER, un modèle technique créé pour évaluer le système de mobilité du rover. Le banc d’essai comprend des unités de mobilité, des calculateurs et des contrôleurs de moteur. Les tests consistent à évaluer les performances du rover lorsqu’il parcourt différentes pentes, textures et sols simulant l’environnement lunaire. Crédits: NASA/Johnson Space Center

Pour la toute première fois, la NASA va échantillonner la glace d’eau au même endroit où les prochains astronautes atterriront en 2024, dans le cadre du programme Artemis. Il va préparer le terrain en cartographiant l’emplacement de la glace d’eau et indiquer si elle pourra être suffisamment présente pour servir les futurs missions lunaires.

Source

Le communiqué de presse publié par la NASA le 25/10/2019 est ici