Dernières News

Les sites géologiques de Cérès les plus intéressants en 12 images

Les sites géologiques de Cérès Les sites géologiques de Cérès les plus intéressants.

Les sites géologiques de Cérès les plus intéressants

La NASA a publié un montage montrant les sites géologiques de Cérès les plus intéressants en 12 images. Elles ont été prises par la sonde spatiale Dawn à différentes altitudes qui est toujours en orbite autours de la planète naine. Découvrons en détails cette sélection des scientifiques de la mission Dawn.

Les sites géologiques de Cérès

Cette image en fausses couleurs est centrée sur le cratère Occator et ses zones brillantes. Une vidéo montrant la rotation de planète suivie d’un survol est visible ici.

Occator

Le cratère Occator brille au milieu de Cérès. Il avait attiré tous les regards. Crédits: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

Le cratère Occator

Le cratère Occator est le plus connu de Cérès. Il avait attiré tous les regards car il comporte une zone très brillante à cause de ses dépôts constitués par une accumulation de carbonate. Son age estimé est d’environ 80 millions d’années.

L’agence spatiale allemande (DLR) avait publié un survol du cratère en vidéo ainsi qu’une simulation 360°(Cf. Survolez l’intrigant cratère Occator de la planète naine Cérès).

Le cratère Juling

Le cratère Juling

Le cratère Juling a un diamètre de 2,5 km. Il suggère la présence de glace, on voit clairement sur le côté gauche des traces d’écoulement. Crédits: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

Le cratère OXO

Le cratère Oxo

D’un diamètre de 10 km, il est le premier endroit où de la glace a été détectée sur Cérès. Crédits: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA/PSI

La montagne Ahuna

Ahuna Mons a été une belle surprise pour les équipes de la mission Dawn. Ils ne s’attendaient surement pas à trouver une montagne isolée haute de 4 km pour 7 km de large sur une planète naine de 950 km de diamètre environ.

La montagne Ahuna

Haute de 4000 mètres, la montagne Ahuna est une des caractéristiques de Cérès les plus intrigantes. Vue simulée avec une exagération de la pente. Crédits: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

Plusieurs autres images transmises par Dawn de la montagne Ahuna sont ici. Les scientifiques pensent qu’il s’agirait d’un cryovolcan (Cf. Ahuna Mons serait un cryovolcan sur Cérès).

Le cratère Haulani

Cratère Haulani

Cette image en couleurs améliorées montre le cratère Haulani. On peut observer des traces de glissements de terrain sur les bords. Crédits: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

Glissement de Terrain

Un glissement de terrain

Un glissement de terrain, Ils ressemblent aux glaciers rocheux et aux glissements de terrain glacés sur Terre. Crédits: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

Le cratère Kokopelli

Kokopelli

Le cratère Kokopelli fait 34 km de diamètre. Il présente une belle disposition des escarpements qui se sont probablement formés lorsque le cratère s’est partiellement effondré pendant sa formation. Crédits: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

Nar Sulcus

Partie nord de Nar Sulcus

Un sulcus est un ensemble de sillons ou de crêtes parallèles. Crédits: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

Cratère Ikapati

Le cratère Ikapati

Le cratère Ikapati présente un sol lisse. Son diamètre est de 50 km. Crédits: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

L’hémisphère sud de Cérès

L'hémisphère sud de Cérès

Cette vue de Ceres, prise par le vaisseau spatial Dawn de la NASA le 10 décembre, montre une zone dans l’hémisphère sud de la planète naine. Crédits: NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

Source

La mosaïque a été publiée sur le site de la NASA ici. Le site de la mission Dawn est ici.

About Jacques Touja (1058 Articles)
Qui suis-je ? Je suis né en 1978 à une époque où l‘on pensait que le système solaire était dépourvu d’eau excepté la Terre, que Pluton était une planète et que l’espace était un domaine réservé aux agences spatiales étatiques des grandes nations. Depuis, on à découvert de l’eau sous différentes formes un peu partout. De Mercure avec sa glace d’eau au fond de certains cratères en passant par les océans liquide des lunes Encelade ou Ganymède, les choses ont bien changé en 40 ans. Pluton est devenue une planète naine en compagnie de Cérès et Vesta. Dans le même temps l’accès à l’espace s’est démocratisé et des compagnies privées concurrences de plus en plus les agences étatiques. Le tourisme spatial devient une réalité. Autant le préciser tout de suite je ne suis ni scientifique ni journaliste de formation, j’ai suivi un parcours dans le domaine du commerce et de l’économie mais j’ai toujours été passionné et fasciné par l’exploration spatiale. Je me vois comme un autodidacte de l’espace qui en apprend tous les jours. Mes préférences concernent les missions d’exploration comme Cassini-Huygens et depuis peu je me mets à l’observation amateur quand j’ai l’occasion de quitter Paris pour bénéficier d’un ciel plus propice. Pourquoi avoir créé le portail Agences-Spatiales ? J’ai décidé de créer Agences-Spatiales (A-S) pour relayer l’ensemble des actualités de ce secteur, en partant du constat que les autres sites, blogs et chaînes YouTube étaient tous d’une certaine manière spécialisés dans certains domaines (astronomie, aéronautique, astrophysiques, ingénierie, les découvertes scientifiques, etc.) et qu’il n’y avait pas un véritable portail francophone dédié à l’espace et à son univers. Le but d’A-S est de relayer les communiqués de presse et l’actualité des agences étatiques et des compagnies privées, des principaux observatoires, de la station spatiale internationale, de proposer de suivre les principaux lancements mais aussi d’aborder la culture qui en découle (Livre, documentaire, SF, exposition, etc.) et de relayer l’actualité des principaux YouTubeurs et des différents podcasts consacrés au spatial . Pour me contacter : jacquestouja@agences-spatiales.fr
Scroll Up