Les cailloux éjectés par l’astéroïde Bennu

Les cailloux éjectés par l’astéroïde Bennu

 Les cailloux éjectés par l’astéroïde Bennu

La sonde spatiale OSIRIS-REx de le NASA est en orbite autour de l’astéroïde Bennu depuis décembre 2018. Les scientifiques de la mission ont été surpris en découvrant que ce corps céleste d’environ 500 mètres de diamètre n’était pas totalement inactif. En effet, les images de la sonde montrent des petits cailloux éjectés par l’astéroïde Bennu.

L’équipe de la mission a observé les trois plus grands événements d’éjection de particules les 6 et 19 janvier et le 11 février et a conclu que ces événements avaient leur origine depuis différents endroits sur la surface de Bennu. La première éjection est survenue dans l’hémisphère sud, et les deuxième et troisième se sont produites près de l’équateur. L’équipe a découvert qu’après éjection de la surface de l’astéroïde, les particules avaient brièvement orbité autour de Bennu et qu’elles étaient soit retombées à sa surface soit s’étaient échappées dans l’espace. Les particules observées ont voyagé jusqu’à 3 mètres par seconde, et mesurent un peu moins de 10 cm. Environ 200 particules ont été observées lors de l’événement le plus important, qui a eu lieu le 6 janvier. Les résultats des ces observations ont été publiés  dans un article scientifique publié le 6 décembre. Dante Lauretta, chercheur pour la mission OSIRIS-REx à l’Université de l’Arizona, Tucson déclare :

Parmi les nombreuses surprises de Bennu, les éjections de particules ont éveillé notre curiosité, et nous avons passé les derniers mois à enquêter sur ce mystère. C’est une excellente occasion d’élargir nos connaissances sur le comportement des astéroïdes.

Les cailloux éjectés par l’astéroïde Bennu
Cette vue de l’astéroïde Bennu éjectant des particules de sa surface le 6 janvier a été créée en combinant deux images prises par l’imageur NavCam 1 à bord du vaisseau spatial OSIRIS-REx de la NASA. D’autres techniques de traitement d’image ont également été appliquées, telles que le recadrage et le réglage de la luminosité et du contraste de chaque couche. Crédits : NASA/Goddard/University of Arizona/Lockheed Martin
Animation des particules éjectées de la surface de Bennu

Cette découverte est plutôt une bonne surprise pour la suite de la mission. En effet, la sonde doit prélever des échantillons de l’astéroïde durant l’été 2020 et ensuite revenir sur Terre, comme la sonde japonaise Hayabusa 2. Les petits cailloux et la poussière qui sont éjectés de la surface de l’astéroïde pourraient faciliter la collecte.

Les cailloux éjectés par l’astéroïde Bennu (Podcast – ça se passe là-haut )

Le site ça se passe là-haut est revenu sur cette étude dans un nouveau podcast. Extrait : Les astéroïdes ne sont pas les corps inertes que l’on croit. La sonde OSIRIS-REx vient de montrer grâce à son imageur que Bennu, autour duquel elle évolue actuellement, projette de très nombreux petits cailloux de moins de 10 cm de diamètre. Les spécialistes ont été étonnés de voir ces cailloux visiblement éjectés de la surface par un mécanisme encore très mal compris. Une étude parue dans Science cette semaine.

Source

Retrouvez l’intégralité de cet article publié sur le site « ça se passe là-haut » le 08/12/2019 ici. Retrouvez également un article publié par la NASA le 05/12/2019 ici.