Retour gagnant pour Long March-5 : C'est Noël pour le spatial chinois

Retour gagnant pour Long March-5 : C’est Noël pour le spatial chinois

Retour gagnant pour Long March-5 : C’est Noël pour le spatial chinois

Le 27 décembre 2019, le lanceur chinois Long March-5 (CZ-5) a décollé depuis la base de lancement de Wenchang, dans le sud-ouest de la Chine, à 13H45 (heure de Paris). Il a placé en orbite le satellite de communication le plus moderne de la Chine, Shijian 20, d’un poids de 8 tonnes. Après avoir échoué en juillet 2017, cette fois la mission a été un succès. Deux ans et demi plus tard, la plus puissante fusée chinoise est enfin opérationnelle et le programme spatial chinois dispose de l’outils nécessaire pour réaliser ses grandes ambitions.

Ce lanceur est le plus puissant mis au point par la Chine. Il peut envoyer 25 tonnes en orbite basse et 13 tonnes en orbite géostationnaire dans la version actuelle mais d’autre versions plus puissantes sont prévues. L’agence spatiale chinoise (CNSA) doit respirer car son programme spatial est dépendant de sa capacité à envoyer des charges lourdes. En effet, on peut citer par exemple les missions Chang’e 5 et 6 vers la Lune, la futur station spatiale Tiangong 3 et la sonde martienne Huoxing-1, qui auront besoin d’un tel lanceur, sinon tous ces programmes seront cloués au sol.

Le lancement de la fusée CZ-5 (Changzheng 5)

Suite à l’échec qui avait eu lieu en 2017, le lancement n’avait pas été diffusé en direct. Espérons que pour les prochains, les autorités chinoises diffuseront en live les futurs vols de la CZ-5.

Source

Le communiqué de presse publié par la CNSA le 27/12/2019 est ici