Retour sur l'échec du CST-100 Starliner de Boeing

Retour sur l’échec du CST-100 Starliner de Boeing

Retour sur l’échec du CST-100 Starliner de Boeing

Boeing et la NASA ont annoncé l’échec du CST-100 Starliner de Boeing pour rejoindre la station spatiale internationale (ISS). Le lancement a eu lieu comme prévu à 12h36 (heure de Paris) et le lanceur Atlas V a parfaitement fonctionné. Toutefois la capsule de Boeing ne s’est pas retrouvée sur l’orbite initialement prévue.

Une conférence de presse organisée par la NASA et Boeing a été donnée ce-jour à 15h30, expliquant les déboires du Starliner. Le problème est lié à une erreur de timing dans la chronologie de l’ordinateur de bord. Son horloge interne était décalée et la capsule a tenté une manœuvre d’insertion en orbite à tord. Elle ne s’est donc pas retrouvé sur l’orbite prévue et elle a consommé trop de carburant pour pouvoir rejoindre l’ISS. L’administrateur de la NASA, Jim Bridenstine a précisé que cette erreur provient du système d’automatisation et que si des astronautes avaient été présents à bord, ils auraient pu reprendre la main et accomplir parfaitement la mission. Le contrôle au sol n’a pas pu intervenir à temps quand le soucis a été détecté car le CST-100 se trouvait dans une zone d’ombre (entre deux satellites relais).

Le lanceur Atlas hors de cause

Du côté de United Launch America (ULA), le lanceur n’a posé aucun souci. Le lancement s’est déroulé exactement comme prévu, aussi bien au niveau de la poussée que de la séparation des différents éléments. La capsule a été larguée sur l’orbite visée avec une grande précision, d’après le responsable de vol chez ULA. (Le replay du lancement est disponible ici).

Un retour du Starliner sur Terre d’ici 48h ?

Boeing a précisé que sa capsule se trouvait sur une orbite qui permet un retour sur Terre à White Sands dans les 48 heures. Il est probable que ce soit le cas, mais si le Starliner peut rester un peu plus longtemps en orbite la NASA n’exclut par de faire durer la mission. Il lui reste encore 75% de ses réserves en carburant et différentes options sont étudiées. Pour l’instant, le retour sur Terre est prévu pour le dimanche 22 décembre vers 13h30. Il sera à suivre en direct sur NASATV.

Le retour du CST-100 Starliner de Boeing
Le retour de la capsule dans les prochains jours va être décisif pour la suite du planning. Crédit Boeing

Un Prochain vol habité ?

Jim Bridenstine a clairement répondu à cette question, il n’en sait rien. La NASA va attendre le retour de la capsule pour étudier en détail l’incident. En fonction des résultats, le prochain vol pourra soit être habité soit à vide. Il faut préciser que si des astronautes avaient été présents dans la capsule, ils n’auraient pas été mis en danger par cet incident. Il faudra donc attendre pour savoir si le prochain vol sera habité. Du côté de Boeing on doit croiser les doigts pour que la suite de la mission et le retour sur Terre se déroulent sans encombre. Dans le cas contraire, cela s’ajoutera à la crise du 737 MAX et 2019 serait définitivement une année noire pour Boeing. Du côté de la NASA on peut déjà prévoir à nouveau du retard pour le programme de vole habité. Space is Hard…

Conférence de presse de la NASA commentée par Stardust  (Replay)

Source

La page de Boeing consacrée aux dernières infos concernant le Starliner est ici.