Dernières News

Opportunity coincé en pleine tempête sur Mars

tempête sur Mars Opportunity se retrouve coincé en pleine tempête sur Mars. Crédit NASA

Opportunity coincé en pleine tempête sur Mars

Le vétéran martien, Opportunity se retrouve coincé dans une tempête sur Mars. Elle a été repérée le premier juin 2018 par la sonde spatiale Mars Reconnaissance Orbiter (MRO). C’est la tempête de poussière géante la plus importante que le rover martien a rencontré depuis son arrivée sur Mars en janvier 2004. La NASA a immédiatement placé le rover en mode « survie ». Tous ses équipements scientifiques ont été coupés pour économiser de l’énergie. Cette tempête de poussière cachent les rayons du Soleil ce qui empêche les panneaux solaires d’Opportunity de recharger ses batteries.

Vues simulées du ciel martien

Simulation du ciel martien durant la tempête de poussière. A droite la vision actuel d’Opportunity. Crédit NASA/JPL

Ce n’est pas la première fois qu’il se retrouve dans une tempête de poussière, en 2007 il avait déjà été placé en mode veille durant une quinzaine de jours mais cette tempête est bien plus importante. Elle pourrait durer plusieurs mois si elle s’étend sur l’ensemble de la planète. Tout le problème pour Opportunity est le froid martien. Sans énergie, le rover ne peut utiliser ses radiateurs de survie pour réchauffer les batteries et si la température devait trop baisser, cela pourrait lui être fatal. C’est un peu comme une voiture qui reste à l’arrêt trop longtemps en hiver et qui refuse de démarrer à cause de sa batterie victime du froid. Le 12 juin dernier, la NASA annonçait qu’elle avait tenté de contacter le rover mais qu’il était resté silencieux. Les ingénieurs de la mission pense que la charge dans les batteries d’Opportunity est descendue en dessous de 24 volts et que le mobile est entré en mode de panne de faible puissance, une condition où tous les sous-systèmes, sauf une horloge de mission, sont éteints. L’horloge de mission du mobile est programmée pour réveiller l’ordinateur afin qu’il puisse vérifier les niveaux de puissance. Il n’y a plus qu’à attendre la fin de la tempête et espérer que le rover Opportunity sorte de son silence.

La tempête sur Mars

L’évolution de la tempête de poussière sur Mars (en rose) observée par la sonde MRO, entre le 31 mai et le 11 juin 2018. Crédit NASA/ JPL

Et pour Curiosity ?

De son côté Curiosity n’est pas en danger, il fonctionne avec une batterie nucléaire. La baisse de luminosité ne le concerne pas directement et il continu son travail normalement.

tempête sur Mars

Ces deux images du cratère Gale prises par Curiosity montrent que la poussière a augmenté pendant trois jours. Crédit NASA/JPL

Une tempête sur Mars: Une aubaine pour la science

Si la NASA risque de perdre Opportunity, les scientifiques ont une occasion unique d’étudier de type de tempête martienne. Jim Watzin, directeur du programme d’exploration de Mars de la NASA explique:

« C’est la tempête idéale pour la science de Mars. Nous avons un nombre historique de vaisseaux spatiaux opérant sur la planète rouge, chacun offrant un regard unique sur la façon dont les tempêtes de poussière se forment et se comportent – des connaissances qui seront essentielles pour les futures missions robotiques et humaines. »

La sonde MRO est chargée de faire un suivi quotidien de l’évolution de la tempête (Cf. la carte ci dessus). La sonde Mars Odyssey dispose d’une caméra infrarouge appelée THEMIS (Thermal Emission Imaging System) qui peut mesurer la quantité de poussière et la sonde MAVEN va surveiller l’atmosphère martienne. De son côté, Curiosity va fournir des images au sol et il va permettre de mesurer le taux d’opacité au fil de la tempête.

Source

L’article de la NASA publié le 12/06/2018 concernant la situation d’Oppy est ici. L’article de la NASA concernant l’étude de la tempête publié le 13/06/2018 est ici.

Scroll Up